Wiki Guy de Rambaud
(Ajout de catégories)
Balise : categoryselect
 
(5 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
[[Fichier:Aaa4.jpg|thumb|300px|Prise de Foix (1272).]]'''Étienne d'Allonville''' (ca 1250-1320) est chevalier. Il va à l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac et participe à la [http://ca.wikipedia.org/wiki/Croada_contra_la_Corona_d%27Arag%C3%B3 Croisade  d’Aragon], selon l''L’Histoire de la maison de Ségur dès son origine, 876. Marquis, comtes et vicomtes de Ségur en Limousin, en Guienne, en Périgord, en l'Ile de France, en Champagne, en Autriche et en Hongrie'', par le comte Victor de Ségur-Cabanac
+
[[Fichier:Aaa4.jpg|thumb|260px|Étienne d'Allonville''' (ca 1250 - 1320) est chevalier. Il va à l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac et participe à la [http://ca.wikipedia.org/wiki/Croada_contra_la_Corona_d%27Arag%C3%B3 Croisade d’Aragon] <ref>Selon l''L’Histoire de la maison de Ségur dès son origine, 876. Marquis, comtes et vicomtes de Ségur en Limousin, en Guienne, en Périgord, en l'Ile de France, en Champagne, en Autriche et en Hongrie'', par le comte Victor de Ségur-Cabanac.</ref>.''']]
  +
'''Étienne d'Allonville''' (ca 1250-1320) est chevalier. Il va à l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac et participe à la [http://ca.wikipedia.org/wiki/Croada_contra_la_Corona_d%27Arag%C3%B3 Croisade  d’Aragon], selon l''L’Histoire de la maison de Ségur dès son origine, 876. Marquis, comtes et vicomtes de Ségur en Limousin, en Guienne, en Périgord, en l'Ile de France, en Champagne, en Autriche et en Hongrie'', par le comte Victor de Ségur-Cabanac
   
''Étienne d'Allonville est nommé, avec le seigneur du Puiset et l'abbé de l'abbaye de Saint-Père de Chartres, au nombre des seigneurs qui, tenant à nu du roi au bailliage de Janville, font sermons à Tours, au roi Philippe III le Hardi, en l'an 1272, pour aller à l’ost royal de Foix'', selon les ''Anciens rôles des bans et arrière-bans'', par la Roque. Le roi en effet convoque l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac qui lui contestent son pouvoir. Le comte d'Armagnac se rend, et celui de Foix est battu et emprisonné.
+
''Étienne d'Allonville est nommé, avec le seigneur du Puiset et l'abbé de l'abbaye de Saint-Père de Chartres, au nombre des seigneurs qui, tenant à nu du roi au bailliage de Janville, font sermons à Tours, au roi Philippe III le Hardi, en l'an 1272, pour aller à l’ost royal de Foix'', selon les ''Anciens rôles des bans et arrière-bans'', par la Roque<ref>''Armorial général d'Hozier: ou, Registre de la noblesse de France'', Louis Pierre d'Hozier, Ambroise Hozier (Louis Marie d'.), Abraham Charles Augustin Hozier (comte d'), L'Écureux, 1854.</ref>. Le roi en effet convoque l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac qui lui contestent son pouvoir. Le comte d'Armagnac se rend, et celui de Foix est battu et emprisonné.
  +
 
En 1284, Philippe III le Hardi, achète le comté de Chartres. Étienne d'Allonville participe à la [http://ca.wikipedia.org/wiki/Croada_contra_la_Corona_d%27Arag%C3%B3 Croisade d’Aragon], contre le roi Don [http://an.wikipedia.org/wiki/Pero_III_d%27Arag%C3%B3n Pedro III d'Aragon (1229-1285)]. Ce n'est qu'en 1295 que le traité d'Anagni met un terme aux conflits nés de cette croisade.
  +
 
Étienne d'Allonville revient dans le Pays chartrain, où il est encore cité en 1319, mais il est certainement à cette époque déjà âgé.
  +
  +
Étienne est le père de '''Colaia d'Allonville''', vivant en 1319, et d'[[Amaury d'Allonville]] (ca 1295-avant 1377), damoiseau, chevalier, qui rend des services aux Rois de France.
  +
  +
  +
  +
  +
  +
  +
  +
  +
  +
  +
== RÉFÉRENCES ==
  +
  +
  +
<references />
   
En 1284, Philippe III le Hardi, achète le comté de Chartres. Étienne d'Allonville participe à la [http://ca.wikipedia.org/wiki/Croada_contra_la_Corona_d%27Arag%C3%B3 Croisade  d’Aragon], contre le roi Don [http://an.wikipedia.org/wiki/Pero_III_d%27Arag%C3%B3n Pedro III d'Aragon (1229-1285)]. Ce n'est qu'en 1295 que le traité d'Anagni mEt un terme aux conflits nés de cette croisade.
 
   
Étienne d'Allonville revient dans le Pays chartrain, où il est encore cité en 1319, mais il est certainement à cette époque déjà âgé.
 
 
[[Catégorie:Famille d'Allonville]]
 
[[Catégorie:Famille d'Allonville]]
 
[[Catégorie:Noble français]]
 
[[Catégorie:Noble français]]
Ligne 11 : Ligne 30 :
 
[[Catégorie:Moyen Âge]]
 
[[Catégorie:Moyen Âge]]
 
[[Catégorie:Homme croisé]]
 
[[Catégorie:Homme croisé]]
  +
[[Catégorie:Histoire de l'Aragon]]

Version actuelle datée du 8 septembre 2017 à 12:01

Étienne d'Allonville (ca 1250 - 1320) est chevalier. Il va à l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac et participe à la Croisade d’Aragon [1].

Étienne d'Allonville (ca 1250-1320) est chevalier. Il va à l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac et participe à la Croisade  d’Aragon, selon lL’Histoire de la maison de Ségur dès son origine, 876. Marquis, comtes et vicomtes de Ségur en Limousin, en Guienne, en Périgord, en l'Ile de France, en Champagne, en Autriche et en Hongrie, par le comte Victor de Ségur-Cabanac

Étienne d'Allonville est nommé, avec le seigneur du Puiset et l'abbé de l'abbaye de Saint-Père de Chartres, au nombre des seigneurs qui, tenant à nu du roi au bailliage de Janville, font sermons à Tours, au roi Philippe III le Hardi, en l'an 1272, pour aller à l’ost royal de Foix, selon les Anciens rôles des bans et arrière-bans, par la Roque[2]. Le roi en effet convoque l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac qui lui contestent son pouvoir. Le comte d'Armagnac se rend, et celui de Foix est battu et emprisonné.

En 1284, Philippe III le Hardi, achète le comté de Chartres. Étienne d'Allonville participe à la Croisade d’Aragon, contre le roi Don Pedro III d'Aragon (1229-1285). Ce n'est qu'en 1295 que le traité d'Anagni met un terme aux conflits nés de cette croisade.

Étienne d'Allonville revient dans le Pays chartrain, où il est encore cité en 1319, mais il est certainement à cette époque déjà âgé.

Étienne est le père de Colaia d'Allonville, vivant en 1319, et d'Amaury d'Allonville (ca 1295-avant 1377), damoiseau, chevalier, qui rend des services aux Rois de France.






RÉFÉRENCES[]

  1. Selon lL’Histoire de la maison de Ségur dès son origine, 876. Marquis, comtes et vicomtes de Ségur en Limousin, en Guienne, en Périgord, en l'Ile de France, en Champagne, en Autriche et en Hongrie, par le comte Victor de Ségur-Cabanac.
  2. Armorial général d'Hozier: ou, Registre de la noblesse de France, Louis Pierre d'Hozier, Ambroise Hozier (Louis Marie d'.), Abraham Charles Augustin Hozier (comte d'), L'Écureux, 1854.